Le député libéral David Weytsman s’est dès lors exclamé : « on savait que Good Move était mauvais pour la mobilité. On sait désormais aussi qu'il est mauvais pour le portefeuille des Bruxellois. Ce plan, on n'en veut pas sans une solide refonte », rapporte l’agence Belga. Sur ce point, il est difficile de lui donner tort. Face à ce plan machiavélique qui consiste à transformer la capitale en une forteresse imprenable, de nombreuses communes ont d’ailleurs décidé de faire marche arrière. Anderlecht, par exemple, a annulé son plan de mobilité après avoir constaté que ce dernier était contre-productif. Un bilan prévisible, mais qui ne fut constaté qu’une fois les dépenses effectuées. A Bruxelles, le gaspillage d’argent public s’est donc élevé au rang d’art ! En matière de bonne gouvernance, la capitale peut donc donner des leçons à quelques dictatures en herbe…

Et puis, il y a le coût humain. Fortement encouragés (pour ne pas dire forcés) de se remettre aux deux-roues, les usagers, devenus faibles, sont les premières victimes de ce plan. En 2022, à l’échelle du royaume, un usager faible était tué tous les deux jours, soit une hausse de 8% par rapport aux chiffres de 2021. A Bruxelles, les chiffres ont explosé : le nombre de tués est passé de 6 à 21 personnes. Du côté des cyclistes, c’est l’hécatombe : VIAS, l’institut de la sécurité routière, indique qu’« il n'y a jamais eu autant de tués parmi les cyclistes sur les dix dernières années ». En effet, contrairement aux motards, les cyclistes ne doivent pas avoir passé de permis, le casque ou les équipements de protection ne sont pas obligatoires, tandis que l’éclairage n’est exigé que dans l’obscurité… Rajoutez à cela des vélos électriques aux performances stupéfiantes et des usagers, souvent d’un âge certain, ayant perdu l’habitude d’enfourcher des deux roues et vous obtenez ce constat affligeant. C’est beau la mobilité douce. Elke Van den Brandt aurait-elle trouvé la recette miracle pour le payement des pensions ?

Ces bobos au cardigan en laine d’alpaga recyclable et aux lunettes avec monture en bois de forêt soi-disant durablement gérée, nous conseillent donc de troquer l’automobile pour le vélo. Des enfants ? Pas de souci, il existe cette merveille invention qu’est le vélo-cargo : en clair, balancez votre marmaille dans une grande boîte fixée sur un châssis XXL de vélo électrique et en avant Guingamp ! En cas d’accident, c’est merveilleux, les mouflets feront office d’airbag. Mais bonne nouvelle, ces engins improbables assemblés au burin quelque part en Asie, vont préserver la calotte glacière. Rajoutez à cela des trottinettes qui pullulent sur nos trottoirs façon acné adolescente et vous obtenez un cocktail explosif ! Elle est belle, la capitale de l’Europe. Plusieurs millions d’euros pour en arriver là…