ChatGPT est capable de pondre une myriade de textes différents. Et le chatbot peut aussi se la jouer législateur. Par une simple requête, le représentant démocrate Ted Lieu a pu générer une proposition de texte complète qui tient la route. Si l’ancien étudiant en informatique a été époustouflé par l’exercice de style, le parlementaire n’est en pas moins alarmiste quant aux dérives éventuelles d’un outil aussi performant.

« L'IA transforme notre société d'une manière que nous n'aurions jamais pu imaginer et a le potentiel d'améliorer considérablement nos vies. Dans le même temps, nous devons nous assurer que son développement et son déploiement sont guidés par des principes éthiques solides et des protections pour la vie privée, la sécurité et les droits de l'homme », a-t-il déclaré au Washington Post.

Et de poursuivre : « Beaucoup de gens ne comprennent pas vraiment ce que l'IA peut faire, sa puissance et sa capacité à perturber réellement la société. Or, l'intelligence artificielle est omniprésente, en ce compris dans le domaine de la sécurité nationale. Nous devons nous assurer de la présence d'un humain dans la boucle. Si l’on prend la question du nucléaire : nous ne pouvons pas avoir un processus de lancement nucléaire automatisé. Vous devez avoir un humain dans la boucle avant de lancer des armes nucléaires. Nous devons donc examiner les endroits où l'IA, si elle tourne mal et fonctionne mal, pourrait nous causer un préjudice et comment fixer des limites à cela ».

Source : The Washington Post